Par Siméon Isako

Ils se sont exprimés ce vendredi au lendemain de l’enterinement de la désignation de Ronsard Malonda comme délégué des confessions religieuses à la présidence de la CENI par l’Assemblée nationale.

Les députés de l’alliance CACH, qui dénoncent cet enterinement, appelle le président de la République à ne pas investir Malonda pour que « cette irrégularité ne passe point », disent-ils.

« Recommandons au président de la République, de ne pas procéder à l’investiture de Ronsard Malonda, dont la désignation n’a pas obtenu le consensus des membres de sa composante, pour assurer également l’observation scrupuleuse de la loi organique » ont -ils signalé.

Ces derniers appellent aussi la cour constitutionnelle à ne pas accepter le serment de Ronsard Malonda.

« Les députés membres du groupe parlementaire CACH qui déclarent nulle la désignation de Malonda, demandent à la Cour Constitutionnelle de ne pas recevoir son serment », ajoutent-ils.

Le samedi dernier, l’Assemblée nationale a adopté à la grande majorité des députés présents à la plénière, le procès-verbal des confessions religieuses portant désignation du Président de la CENI, dont le choix a été porté sur Ronsard Malonda.