Par Siméon Isako

Le FCC a dans une déclaration publiée aprè la conférence de presse tenue jeudi 16 juillet dans la soirée à Kinshasa, condamné les violences qui ont émaillé les manifestations organisées le 09 et 13 contre la candidature de Ronsard Malonda à tête de la Ceni.

Au sujet de la marche organisée par l’Udps « le FCC déplore les dérapages, la violence, les violations des droits de l’homme ainsi que les destructions méchantes des biens publics et privés de même que les atteintes à la pudeur et les pertes en vies humaines aux dépens des membres de certaines familles politiques et des éléments de la police nationale congolaise, particulièrement à Kinshasa et à Lubumbashi », peut-on lire dans le communiqué.

Le Fcc de Kabila appelle à des sanctions contre les auteurs de ces incidents qui ont endeuillé certaine familles et des enquêtes appropriées afin de « dégager les responsabilités personnelles y relatives pour sanctionner les auteurs intellectuels et directs des actes criminels, quels qu’ils soient ».

Dans cette même logique de contestation de Malonda, le CLC prévoit de marcher ce dimanche 19 juillet.

Les leaders de LAMUKA ont invité leur militants à participer à cette manifestation alors que de son côté la plateforme électorale de Kabila dénonce « la forte résurgence d’un discours sur la haine tribale et communautaire, délibérément provoqués ».