Par CAS-INFO

Les députés de l’opposition notent que l’entérinement de Ronsard Malonda par la plénière de l’Assemblée nationale s’est fait dans la confusion après l’épuisement de l’ordre du jour préalablement établi.

Dans une déclaration faite ce vendredi, ils font remarquer que cet entérinement devrait être fait de manière collective.

« L’Assemblée nationale n’a donc pas compétence pour entériner la désignation d’un président de manière isolée », ont-ils noté

L’opposition parlementaire à la chambre basse du parlement ont fait remarqué que la présidente de l’Assemblée nationale a refusé de programmer son examen encore moins diligenter l’audit exigé par loi.
« Les députés nationaux de l’opposition attirent l’attention de l’opinion sur le fait que cet entérinement frauduleux du président de la CENI prépare les bases de la fraude électorale, seul moyen par lequel le FCC entend garder et poursuive sa main mise sur les institutions du pays afin de maintenir le peuple dans l’état d’esclavage », denoncent-ils.

« Les députés de l’opposition dénoncent cette forfaiture et désavouent la présidente de l’Assemblée nationale et son bureau pour leurs actes de forfaiture répétés qui remettent en cause leur esprit républicain et leur sens de civisme », poursuivent ces parlementaires.

Ils ont promis de prendre toutes les initiatives requises à cet effet.

Outre les propositions de loi sur la réforme judiciaire initiées par les députés FCC, le choix de Ronsard Malonda demeure aussi au coeur des tensions qui ne cessent de diviser la classe politique congolaise.