Par CAS-INFO

Plus de 10 manifestants, se réclamant de l’Udps ont été interpellés aux alentours du palais du peuple ce mercredi et embarqués dans la jeep de la police à destination de l’inspection provinciale de la police, ville de Kinshasa.

Malgré cette interpellation, la majorité des manifestants ne décolère pas et se réorganisent davantage pour débuter à nouveau leur mouvement de protestation contre les trois propositions de loi initiées par Aubin Minaku et Garry Sakata. Selon eux, ces initiatives permettront de « placer le parquet sous la dépendance du ministre de la justice ».

Des tirs des gaz lacrymogène et des balles réelles ne font pas replier les militants « Udps » qui n’exigent que le retrait de ces propositions de loi Minaku-Sakata.

Sur place, la presence des policiers a été renforcée avec des camions anti-émeutes et d’autres munitions.