Par Jonsard Mikanda

Ils l’ont fait savoir vendredi au cours d’une interview accordée à la presse au palais du peuple.

Les députés nationaux de l’opposition, toute tendance confondue ont exigé aux députés Minaku et Sakata, auteurs des lois visant la réforme judiciaire de retirer leurs propositions.

Le groupe parlementaire de l’opposition, dont, AMK et Alliés, MLC-ADN et MS-G7 dénoncent la démarche des députés du FCC « consistant à vider la justice congolaise de son indépendance, qui constitue le socle de la démocratie et de l’État de droit ».

« Les groupes parlementaires de l’opposition exigent le retrait de ses ténébreuses propositions de loi, en faisant savoir que toute tentative de les faire passer en force se heurtera inévitablement à une mobilisation générale de la population pour y faire échec », a déclaré le député Muhindo Nzangi.

D’après ces élus de l’opposition, ces propositions n’auront pas leur quitus lors du vote.

« Les députés nationaux de l’opposition refusent de cautionner l’imposture et préviennent l’opinion tant nationale qu’internationale, qu’ils ne participeront à aucune séance plénière qui aurait pour objet de voter ces propositions de lois iniques », ont -ils fait savoir.

Ils rappellent leur mission et leur détermination de défendre les acquis du processus démocratique en RDC.

Depuis un temps, ces propositions sont restées au coeur des vives tensions, des contestations et des discordances au sein de la classe politique, en provoquant des manifestations dans différentes villes du pays.