Par Jonsard Mikanda

La 4 ème audience dans le procès qui oppose la République à Vital Kamrehe, Jeannot Muhima et Sammih Jammal se poursuit ce jeudi à la prison de Makala.

Cette audience sera aussi consacrée à l’audition des témoins cités par les parties au procès. Parmi ces témoins, on peut citer l’ancien ministre du budget Pierre Kangudia, Amida Shatur, épouse de Vital Kamerhe et Soraya Mpiana, sa fille, Deogracias Mutombo, gouverneur de la banque centrale du Congo, Henry Yav Mulang, ancien ministre des Finances, le directeur commercial de Rawbank, Daniel Massaro, et bien d’autres témoins.

Tous ces témoins viendront dire ce qu’ils ont fait, ce qu’ils connaissent, et peut-être leur implication d’une manière ou d’une autre dans l’exécution du programme de 100 jours du président Tshisekedi.

Jusqu’à ce jour, Vital Kamerhe, directeur de cabinet du chef de l’État qui clame son innocence, demande au tribunal et au ministère public des preuves tangibles du détournement dont il a été accusé.

Pour rappel, les prévenus Kamerhe, Jammal, Muhima et consorts sont accusés de détournement présumé des fonds alloués à l’exécution des travaux dans le cadre du programme d’urgence du président de la République.