Par J. Mikanda et S. Isako

Vital Kamerhe, directeur de cabinet du chef de l’État, Sammih Jammal , Directeur général de la société Samibo et Jeannot Muhima , le chargé de l’import et export à la présidence de la République seront pour la troisième fois devant les juges ce mercredi dans la prison de Makala dans l’affaire du détournement présumé des fonds alloués aux travaux du programme d’urgence de 100 jours du président de la République.

La particularité du procès de ce jour, se trouve dans l’audition des quelques témoins cités par une partie ou une autre. Il s’agit notamment, de Justin Bitakwira ancien ministre du développement rural, Amida Shature épouse du prévenu Kamerhe et Soraya Mpiana , belle fille du directeur de cabinet de Félix Tshisekedi.

Le gouverneur de la banque centrale du Congo Deogracias Mutombo, Pierre Kangudia ancien ministre du budget, le directeur commercial de Rawbank ainsi que Henri Yav Mulang ancien ministre des finances également cités , pourront aussi être confrontés aux prevenus.

Avec l’arrivée du nouveau juge président, l’audience du jour débutera par la lecture des procès verbaux des rendez-vous passés afin de mettre l’actuel président du tribunal au parfum du dossier.