Par Siméon Isako

Réagissant samedi dans la soirée après l’audition puis la libération de Célestin Tunda, vice-premier ministre de la Justice, le Secrétaire permanent du PPRD a dénoncé la procédure ayant conduit à l’arrestation de leur camarade. Pour lui, la RDC est en passe de devenir une nouvelle dictature.

« Nous avons l’impression comme si on cherche à étouffer la démocratie. Nous avons l’impression comme si on veut ici instaurer petit à petit une dictature plus forte que celle que Mobutu avait mise en place en en République Démocratique du Congo à l’époque Zaïre », a déclaré Emmanuel Shadary

L’ancien candidat du FCC à la présidentielle de 2018 a promis de donner un programme d’actions qui seront menées par le PPRD afin, dit-il de,  » barrer la route à la confiscation de la démocratie ».

Célestin Tunda ya Kasenda a été interpellé ce samedi 26 juin à Kinshasa et auditionné pendant plus de deux. Il lui est reproché d’avoir transmis à l’assemblée nationale au nom du gouvernement des avis sur les propositions de loi sur la réforme judiciaire sans l’aval du gouvernement.