Par Jonsard Mikanda

C’est une révélation qui a été faite le lundi par le secrétaire général intérimaire de l’Union pour la démocratie et le progrès social (Udps), Augustin kabuya.

Le numéro 2 du parti présidentiel qui indique que les discussions entre le FCC et le CACH se poursuivaient avant la désignation des mandataires dans les entreprises de l’État n’a pas voulu donné plus d’éléments à propos.

« Pas plutard qu’il y a 3 jours, l’autorité morale du Front commun pour le Congo nous avait fait parvenir la liste de ses mandataires, et nous avons pris pour traiter ensemble » a lâché Augustin Kabuya à l’occasion du dépôt officiel par son parti, de la candidature de maître Patricia Nseya, au poste de premier vice président de l’Assemblée nationale.

Dans les négociations, les camps privilégient « les critères de compétence et de moralité à celui de l’appartenance politique pour éviter la politisation du Portefeuille de l’Etat, outil important pour la bonne gouvernance du pays » , a fait savoir un CAS-INFO, un membre de CACH.

D’après cette source, le FCC prendra 65% contre 35% pour le CACH sur les dix entreprises concernées.