Par Siméon Isako

Jeanine Mabunda, présidente de l’Assemblée nationale et Jean Marc Kabund, président intérimaire de l’Udps affichent une vision diamétralement opposée au sujet de la perception de l’État de droit.
Selon Kabund, élu de l’Udps, le régime des juges est préférable que celui des « intouchables ».

« Loin d’être un slogan creux, l’état de droit reste un credo pour l’udps. Vu la délinquance politique instituée en système de gestion en RDC pendant des décennies, le régime des juges nous parait plausible a contrario à celui des intouchables qui se croient au dessus de la loi » a tweeté Jean Marc Kabund qui réagi implicitement à la déclaration faite par Mabunda au lendemain de sa destitution au poste de 1er vice président de l’Assemblée nationale.

Jeannine Mabunda de son côté ne voit pas les choses de cette façon, tout comptant sur la séparation du pouvoir, la présidente de l’assemblée nationale tient au respect des élus du peuple.

Dansune interview accordée à Jeune Afrique, Jeannine Mabunda avait déploré la réaction de la cour de cassation qui avait interpellé Jean-Jacques Mamba initiateur de la motion contre Kabund.

« Nous n’allons pas accepter que l’immunité parlementaire soit remise en cause. Nous avons récemment invité le ministre de la Justice pour échanger avec lui sur ce sujet. Il s’agit de l’immunité des parlementaires, mais aussi des sénateurs et des ministres. Sommes-nous dans une République des juges ? Les juges sont-ils supérieurs aux députés ? » , s’etait interrogée Jeannine Mabunda.