Par CAS-INFO

C’est une nouvelle qui a fait une tollé cet avant midi à Kinshasa.

Un mandat de comparution adressé au directeur général du Fonds de Promotion de l’Industrie (FPI), Patrice Kitebi et signé par le procureur Samy Bunduki du Parquet près la Cour d’appel de Kinshasa-Gombe, est en circulation sur les réseaux sociaux depuis quelques heures.

Joint par CAS-INFO,
le procureur Samy Bunduki dément avoir ému une convocation et promet de saisir la justice de sorte que ces citoyens qui veulent usurper son identité soient recherchés et sanctionnés.

« C’est un faux document qui n’émane pas de moi. Ma signature imitée, mon post-nom est mal écrit. En plus, il comporte des fautes d’orthographe », a-t-il déclaré avant de promettre « des poursuites contre l’auteur ou les auteurs de ce faux en écriture ».

Selon le service de communication du FPI contacté par CAS-INFO,
cet énième acte contre le directeur général du FPI est « l’œuvre des agents qui n’ont pas digéré leur révoqués ou le fait qu’ils soient rétrogradés légalement ».

Selon un agent proche de Kitebi, « ces frustrés fabriquent des faux dossiers pour saper l’image de Patrice Kitebi, après avoir raté leur coup » au niveau de la présidence de la République.