Par Siméon Isako

Le monde célèbre ce 05 juin la journée internationale de l’environnement sous le thème,  » la Biodiversité ».

En RDC, Claude Nyamugabo, ministre de tutelle appelle à « agir pour lutter contre la perte accélérée d’espèces et la dégradation du monde naturel ».

Selon lui, un million d’espèces végétales et animales sont menacées d’extinction à travers le monde, en grande partie à cause des activités humaines.

Pour Claude Nyamugabo, plusieurs actes comme la déforestation, l’agriculture itinérante sur brûlis, la persistance du braconnage, l’occupation des aires protégées par les groupes armés, l’introduction des espèces exotiques envahissantes et l’exploitation minière artisanale, compromettent le fonctionnement des écosystèmes.

Dans son message à l’occasion de cette journée, le ministre Nyamugabo a affirmé que les forêts de la RDC « sont constamment menacées par une exploitation illégale d’autant plus qu’environ 90% des ménages dépendent du bois-énergie pour leurs besoins domestiques ».

Ainsi, pour mettre fin à des pareilles pratiques, ajoute Claude Nyamugabo, le gouvernement est « engagé à réduire la pression humaine sur nos forêts ». Et
pour se faire, le projet de vulgarisation du gaz domestique est actuellement en pleine exécution dans quelques Provinces du pays.