Par CAS-INFO

Le secrétaire permanent PPRD a vigoureusement régait à l’arrestation du ministre de la justice samedi. Dans une déclaration tenue à la presse quelques minutes après la libération de Célestin Tunda, Emmanuel Shadary n’a pas hésité à s’en prendre à leur partenaire de CACH. Tout en attribuant le mérite de l’amélioration de la justice en cours dans le pays mérite au ministre issu du FCC.

Faisant allusion au procès 100 jours qui a donné du « contenu » à cette vision de Tshisekidi, Shadary a laissé entendre que l’appareil judiciaire a été engagé dans ce dossier [ de soupçon de faux et usage de faux] parce que Tunda ya Kasende l’avait soutenu.

« Nous soutenons l’État de droit. On a parlé de procès de 100 jours, ce n’est ni un magistrat ni un président de la République, mais le ministre Tunda du FCC qui a instruit le parquet pour aller enquêter pour ce qui s’est passé dans le dossier de 100 jours. C’est le ministre Tunda qui a fait ça, pour que l’État de droit règne dans ce pays », a ajouté l’ancien candidat du PPRD à la présidentielle.

Emmanuel Shadary annoncera dimanche un plan d’actions. Objectif, « barrer la route à la dictature qui veut s’installer en RDC », selon lui.