Par CAS-INFO

Le décès dimanche 14 Juin de Pierre Lumbi, secrétaire général de Ensemble pour la République a fait réagir la classe politique congolaise.

Martin Fayulu, candidat malheureux à la présidentielle de 2018 , regrette la disparition de son directeur de campagne et d’un homme sérieux.

« Très attristé par le décès du Sénateur Lumbi. Nous avons milité ensemble à l’époque de la CNS il y a 30 ans. Il fut mon directeur de campagne lors de l’élection présidentielle de 2018 et je garde en mémoire son sérieux, la finesse de ses analyses et son sens de l’organisation », a tweeté Fayulu qui affirme que sa mort est une énorme perte pour la nation congolaise.

De son côté, Jean Pierre Bemba, président du mouvement de libération du Congo (MLC), parle de la perte d’un homme soucieux d’un congo nouveau.

« C’est avec consternation que j’ai appris le décès de Pierre Lumbi. Je garde de lui le souvenir d’un homme engagé et épris de voir un Congo nouveau. Toutes mes condoléances à sa famille biologique et politique », a écrit Bemba sur son compte Twitter.

Dans la même logique, le comité Laïc de coordination (CLC), a aussi manifesté sa tristesse sur ce départ brutal « d’un artisan de paix et de l’unité ».

« Avec la disparition de Pierre Lumbi, le Congo vient de perdre un artisan de paix, de justice et d’unité; défis dont il s’est préoccupé jusqu’aux derniers instants de sa vie. La patrie lui en sera un jour reconnaissante », a déclaré le Professeur Ndaywel.

Pierre Lumbi est décédé dimanche de suite du coronavirus au centre médical de Kinshasa (CMK) après quelques jours d’hospitalisation.