Par Siméon Isako

La crise qui sévit au parti présidentiel prend de l’ascenseur chaque jour qui passe.

Les différents dirigeants de cette formation politique se livrent à des échanges spectaculaires des correspondances et propos pour se critiquer réciproquement.

Dans un document parvenu à CAS-INFO ce jeudi 04 juin, le secrétaire général de l’Udps est monté au créneau pour dénier la qualité de président de la Convention démocratique du parti à Victor Wakuenda.

« Victor Wakuenda n’a pas qualité de se prévaloir les fonctions du président du bureau de la Convention démocratique du parti (CDP) car non seulement, la CDP est incomplète mais aussi au regard du temps effectué, plus d’une année (deux sessions) il n’aurait pas resté toujours président », a déclaré le secrétaire général de l’Udps.

Augustin Kabuya Indique que sa position est motivée par le seul souci de faire respecter les textes qui régissent la CDP en particulier, mais aussi le parti en général.

« La présidence est assumée de manière rotative en fonction de la représentativité des fédérations conformément à l’alinéa 1 des présents statuts. Et ça devrait être l’un des nos membres du parti dans la province du Bas-Uele », explique Kabuya qui ne reconnaît pas l’existence d’une crise au sein de l’Udps.