Par CAS-INFO

Claudel André Lubaya craint le chaos avec la crise qui persiste à l’Assemblée nationale. Dans un message sur Facebook, le député de Kananga met en garde la classe politique sur les conséquences désastreuses de cette situation sur la population.

« Entre l’ordre et le chaos, faisons le choix. Envahis par 5 armées étrangères, débordés par la pandémie à COVID19 et la résistance d’Ebola, n’en rajoutons pas une autre crise, institutionnelle, sur l’actuelle crise économique et sociale trop éprouvante pour notre peuple, avec une inflation en hausse perpétuelle (1$ à 1980 Fc). », écrit le député.

Et s’ajouter, « Entre le statu quo et le changement, faisons le choix. Le peuple qui souffre nous regarde. ».

L’appel de Lubaya suggère l’hypothèse de plus en plus partagée consistant à dissoudre l’Assemblée nationale afin d’organiser des nouvelles élections. Une option peu probable mais de plus en plus confortée par le désordre qui s’amplifie de jours en jours à la chambre basse du parlement.