Par Siméon Isako

20 ans de prison pour viol, 2 ans pour menace, 2 mois ainsi qu’une amende de 1.500.000 FC pour détention illégale des documents parcellaires, c’est la peine demandée par le ministère public contre l’évêque Pascal Mukuna dans l’affaire qui l’oppose à Mamie Tshibola.

Ce réquisitoire a été fait ce mercredi au cours d’une audience de l’audition des témoins et  plaidoirie organisée à la prison centrale de Makala.

Placé en détention provisoire depuis le 13 mai à la prison centrale de Makala, Pascal Mukuna a été accusé par Mamie Tshibola pour de « viol, détention illicite des documents parcellaires et de menaces de mort ».

Le responsable de l’église chrétienne de kinshasa (ACK) et président du mouvement citoyen Eveil patriotique a toujours nié ces actes et parle d’un procès politique.