Par CAS-INFO

La pétition contre le 1er vice-président de l’Assemblée nationale continue à susciter des remous dans les coulisses de l’Assemblée nationale. Une soixantaine de députés (62 exactement) ont apposé leurs signatures sur ce document déposé jeudi et qui réclame le départ de Jean Marc Kabund du Bureau de l’Assemblée nationale. Selon le député Jean Jacques Mamba, initiateur de la pétition, un des signataires est un membre de Cap pour le Changement, coalition à laquelle appartient Jean Marc Kabund.

«40 FCC, 1 CACH, 21 Opposition », a tweeté l’élu MLC. Une manière de montrer, sobrement, que tous les courants politiques y compris la propre famille du président intérimaire de l’UDPS, approuvent sa démarche.

Jean Jacques Mamba, n’a cependant pas, dévoilé le nom du signataire de CACH, ni ceux des 61 autres députés qui réclament la tête de Jean Marc Kabund.

La pétition contre le chef de file de l’UDPS provoque des tensions au sein des coalitions disparates qui composent la Chambre basse du Parlement. Dans un communiqué publié jeudi, l’UDPS a reproché à son principal allié, le FCC, d’utiliser des « prête-visage » pour s’en prendre à Jean Marc Kabund. Le parti de Félix Tshisekedi promet de tirer toutes les conséquences en cas de vote contre son président intérimaire.