Par Cédrick Chimbundu

L’opposant congolais Moïse Katumbi s’est exprimé dimanche pour la première fois depuis plusieurs mois. Au cours d’une émission diffusée par plusieurs chaine de télévision à Lubumbashi, le président d’Ensemble pour la république est revenu sur la situation politique du pays.

Moise Katumbi s’est avant tout dit fier de la population congolaise. « J’étais en exil mais grâce à la population congolaise qui était avec moi malgré la distance. nous avons refusé le troisième mandat de Joseph Kabila.», a déclaré l’ancien gouverneur du Katanga.

Condamné à 3 ans de prison dans une affaire de spoliation de terrain, en 2016, l’ancien proche de Joseph Kabila avait usé de tous ses gros moyens, en vain, pour se présenter à la présidentielle de 2018. Il a été écarté par l’ex-président. Pour lui, l’essentiel était le départ du pouvoir de son ancien mentor dont il n’a pas nié avoir travaillé avec. Mais « pendant que j’étais dans ce régime j’étais toujours dur dans mes actions.», s’est-il défendu.

Interrogé sur ses relations avec le nouveau président Félix Tshisekedi, Moise Katumbi a réitéré son engagement de jouer son rôle d’opposition républicaine.

«L’Udps est un grand parti politique du feu Étienne Tshisekedi wa Mulumba et ce parti politique a beaucoup de gens. Nous sommes une opposition républicaine, c’est à dire nous, voulons le bien-être du peuple et donc nous ne pouvons que donner des conseils là où il y a lieu.», a-t-il expliqué.

L’ancien gouverneur du Katanga est également revenu sur l’insécurité dans la ville de Lubumbashi qui reste persistante. « L’insécurité est préoccupante pour tout le monde mais il faudrait qu’on puisse bien juger les représentants de service de sécurité .» a-t-il déclaré.