Par CAS-INFO

L’Assemblée nationale vient d’adopter la pétition de Jean Jacques Mamba portant sur la déchéance de Jean Marc Kabund. Le président interimaire de l’UDPS ne sera plus donc premier vice-président de la chambre basse du Parlement.

Sur les 315 députés qui ont participé au vote, 289, une très grande majorité ont voté pour la déchéance de Jean Marc Kabund. 17 députés seulement ont voté contre et 9 se sont abstenus.

Ce verdict, intervenu à 22h40, est l’épilogue d’une folle journée. Alors que Jeannine Mabunda s’apprêtait à déclencher le débat sur la pétition, en fin de journée, un groupe d’élus UDPS a fait irruption devant la tribune et réussi à perturber la séance. Quelques heures d’interruption ont ainsi été nécessaires avant de reprendre le débat sans le principal concerné. Jean Marc Kabund ne s’étant pas montré tout au long de la journée.

Ce vote vient mettre fin ou, peut-être, relancer une crise qui agite l’Assemblée nationale depuis quelques semaines. Depuis les allégations du chef par intérim de l’UDPS sur les sommes exorbitantes, 7 millions USD, que l’État congolais dépenserait pour organiser un congrès. Des propos contestés par le député MLC, Jean Jacques Mamba, qui a initié la pétition en déchéance.

À noter que Jean Mamba lui-même n’était pas présent au Palais du peuple. Il a été arrêté puis placé en résidence surveillée pour faux et usage de faux après une plainte d’un député UNC qui n’a pas reconnu avoir signé la pétition. Malgré son absence, Jean Jacques Mamba doit savourer sa victoire. En attention la proclamation officielle de la déchéance de Jean Marc Kabund.