Par Siméon Isako

L’information a été livrée à CAS-INFO ce mardi 19 mai par le Secrétaire interfédérales adjoint de l’UNC Kinshasa.

Magloire Nlandu annonce que leur camarade, Amisi Kibinga Jean Bosco, Secrétaire fédéral de l’UNC N’sele, a été arrêté lundi autour de 19 heures, dans la commune de la Nsele. Il redoute une détention, selon lui, commandée par «leur partenaire de CACH.».

«Aujourd’hui les gens sont arrêtés à cause de leur opinion comme notre camarade Amisi Jean Bosco. On le soupçonnerait d’avoir aidé Massaro à s’échapper. Aujourd’hui il est à l’ANR au lieu d’être devant les juges. Nous croyons que les cachots étaient fermés mais ce n’est pas le cas », dénonce Magloire Ndlandu.

Selon lui, les mêmes abus fustigés sous le régime Kabila sont encore de retour pendant le règne de Tshisekedi.

« Nous sommes écœurés de constater que les méthodes d’arrestation arbitraire dénoncées sous Kabila sont encore d’application alors que nous avions traité Kabila de tous les mots », regrette-il.

Après avoir passé la nuit à l’ANR, c’est seulement ce mardi que les proches d’Amisi Kibinga ont pu le joindre au téléphone. CAS-INFO a tenté en vain de recueillir une réaction des membres de la coalition CACH, notamment l’UDPS, à ces allégations.