Par Siméon Isako

C’est un deuxième son de cloche qui retentit au sein du parti présidentiel.

Aprè le non du secrétaire général de l’Udps au sujet du remplacement de Jean Marc Kabund au bureau de l’Assemblée nationale, le directoire du parti revient à la charge pour donner une autre ligne de conduite.

Dans un communiqué de presse rendu public dimanche dans la soirée, le directeur de l’Udps prend acte de la destitution de Kabund au poste de 1er vice président de l’assemblée nationale, denonce la procédure qui a concouru son éjection de la tête du parti.

Toutefois, le directoire invite les élus de l’Udps et leurs alliés à s’atteler à la désignation du remplaçant valable de Jean Marc Kabund.

« Le directoire de l’Udps invite le groupe parlementaire Udps et alliés à assumer pleinement ses responsabilités en prenant de toute urgence les dispositions nécessaires en vue de faire des propositions concrètes, objectives, transparentes et équilibrées afin de pourvoir de manière judicieuse au remplacement au poste de 1er vice président de l’assemblée nationale », lit-on dans ce communiqué signé par Jacquemain shabani et Victor Wakwenda.

Selon ce document, ce poste hautement stratégique revient de droit à l’Udps et ne peut être perdu par le parti suite à des réactions émotives.

Jean Marc Kabund a été destitué le 25 mai dernier suite à une pétition initiée contre lui par le député MLC Jean-Jacques Mamba.
Ce dernier lui reprochait le fait d’être incapable de fournir des explications sur les 7 millions que coûterait l’organisation d’un congrès au parlement.