Par Jonsard Mikinda

Le président de l’Ecidé, Martin Fayulu Madidi, s’est dit indigné des morts suspects qui sont devenus monnaie courante et banale en RDC. Il s’insurge contre ce qu’il qualifie de semblant d’enquêtes diligentées à la hâte mais qui ne parviennent pas à élucider la vérité.

Dans une déclaration faite ce samedi, depuis les États-Unis d’Amérique où il séjourne, Martin Fayulu, candidat malheureux à l’élection présidentielle de 2018, déplore le fait que ces décès de trop dans le pays, viennent s’ajouter aux carnages qui interviennent chaque jour en Ituri, Beni, Tanganyika et dans d’autres coins du pays.

« La vie humaine est désacralisée souvent dans l’indifférence la plus totale. Indignons-nous », déclare t-il.

Ce membre du présidium de Lamuka, exige, par ailleurs, la plus grande transparence dans toutes les enquêtes en cours y compris celle concernant le juge Raphaël Yanyi, président du Tribunal de Grande Instance qui instruisait le procès dit des 100 jours.

A l’encroire, ceci éviterait la psychose qui veut s’installer dans le pays.