Par CAS-INFO

Le Parlement congolais a validé vendredi la demande du gouvernement de proroger l’état d’urgence sanitaire pour combattre le coronavirus. Dans 15 jours, si l’exécutif exprimera le même besoin, il devra cravacher pour réunir tous les votes. Celui de la sénatrice Francine Muyumba sera en tout cas aux abonnés absents. Elle votera contre, a-t-elle prévenu.

«Aujourd’hui j’ai voté oui pour la dernière fois pour la prorogation de l’état d’urgence. Prochainement, je voterai non si l’article 85 alinéa dernier de la constitution continue à être violé.», a tweeté la sénatrice après l’adoption du projet de loi par la Chambre haute du parlement.

À l’instar d’une majorité d’élus dans les rangs du FCC, Francine Muyumba réclame une loi des modalités d’application pour encadrer une mesure d’état d’urgence de plus en plus décriée.

Proclamée le 23 mars avant d’être renouvelée un mois après, cette mesure exceptionnelle qui est censée aider à combattre l’épidémie du coronavirus, a provoqué des tensions le FCC et CACH. À l’origine, les propos jugés provocateurs du président du sénat à l’encontre du Chef de l’État. Alexis Thambwe Mwamba avait insinué que Félix Tshisekedi avait peut-être violé la Constitution en décrétant l’état d’urgence sans requérir l’autorisation préalable du congrès.