Par CAS-INFO

Les officiers militaires seraient impliqués dans des détournements des fonds alloués aux opérations militaires de « grande envergure » lancées depuis octobre 2019 pour éradiquer les troupes rebelles à Beni. C’est en tout cas ce que pense un député provincial du Nord Kinvu.

Dans sa déclaration à la presse, ce mercredi, Saidi Balikwisha n’est pas allé par le dos de la cuillère. Il dénonce cette disparition des fonds qui serait à la base, selon lui, de la démotivation des troupes au front.

« Il y a un certain relâchement, une certaine démotivation du côté de nos militaires qui ne savent pas quoi faire quand il y a des alertes sur des attaques rebelles », déplore Saidi Balikwisha qui tire la sonnette d’alarme sur la disparition des fonds.

« J’ai découvert qu’il y aurait détournement des fonds alloués aux opérations militaires dans la région de Beni. Il y a des sommes débloquées pour appuyer les opérations, mais les militaires sont abandonnés », a-t-il ajouté.

L’armée a démenti à ces allégations. « Ce sont des fausses accusations, c’est très grave et je pense que s’il a des preuves, il sait où déposer sa plainte contre ces officiers qui auraient détourné », a déclaré le lieutenant Antony Mualushayi porte-parole de l’armée dans la région.