Par CAS-INFO

La présidente de l’assemblée nationale, Jeannine Mabunda, a dû suspendre la plénière lundi au Palais du peuple. Le temps d’essayer de retrouver le calme dans l’hémicycle. Alors que le débat sur la motion en déchéance adressée contre le premier vice-président, Jean Marie Kabund, devait commencer, un groupe de députés UDPS a fait irruption devant la tribune et réussi à perturber la séance.

Coup de points, bousculades, tribune renversé. C’est par la manière forte que les députés du groupe parlementaire ont réussi à faire suspendre la plénière et éloigné pour l’instant le spectre d’un vote contre le maintien de Jean Marc Kabund du perchoir. Bien avant, la présidente de l’Assemblée nationale avait invité un délégué des signataires de la motion pour présenter leur acte d’accusation.

«Nous avons reçu des SMS nous annonçant que le groupe UDPS allait empêcher l’examen de la motion», a déploré la chef de la chambre basse du Parlement. Trop tard, l’hémicycle était déjà en ébullition.