Par Siméon Isako

Jean-Marc Kabund n’est pas du genre à se laisser marcher sur le pied et le fait savoir. Vingt-quatre heures après avoir été notifié de pétition qui pèse sur lui, le 1er vice-président de l’assemblée nationale a réagi ce mardi à la correspondance de Jeannine Mabunda. Il fustige l’attitude de la présidente du bureau, qu’il accuse de soutenir l’initiative du député MLC Jean-Jacques Mamba.

« Le fait d’avoir non seulement convoqué hors délai une réunion du bureau pour statuer sur cette question tout en empêchant sans aucun fondement réglementaire un membre du Bureau que je suis d’y prendre part, constitue une grave violation des principes fondamentaux qui régissent le fonctionnement de notre institution. « , dénonce Jean Marc Kabund.

Le 1er vice-président de l’Assemblée nationale estime que cette réaction de Mabunda est une « manifestation claire et nette de son soutien à ladite pétition en dérobant ainsi du principe d’unité et de solidarité qui guide notre bureau. ».

Jean Marc Kabund est accusé par ses collègues d’avoir fait des fausses déclarations sur le coût de l’organisation d’un Congrès.