Par Siméon Isako

Vital Kamerhe apporte son soutien à Jean Marc Kabund. Depuis sa cellule de la prison de Makala, le leader de l’UNC fait entendre sa voix dans le débat qui entoure le 1er Vice-président de l’Assemblée nationale. Le président par intérim de l’UDPS est visé par une procédure de destitution à la suite d’une motion qui a récolté 62 signatures. Kamerhe appelle au dialogue.

«Il invite les militants de l’UNC à apporter leur soutien à l’UDPS, parti partenaire dans l’alliance CACH», explique un communiqué signé samedi par le Secrétaire général de l’UNC au nom du président national.

Le chef de file de l’UNC rappelle ensuite aux alliés CACH-FCC que toute coalition est un chemin parsemé d’embûches et qui demande de parts et d’autres beaucoup de retenue et de sagesse « en vue de toujours privilégier les intérêts supérieurs de la nation à travers un dialogue permanent», peut-on encore lire.

«C’est pourquoi il invite les députés de l’UNC, membres du groupe parlementaire CACH, à encourager une voie de sortie de la sagesse pour cette crise dans l’intérêt de préserver la stabilité de la coalition FCC-CACH.»

Le communiqué s’achève par le soutien de Vital Kamerhe à la coalition FCC-CACH, gage selon lui, de réussite «dans l’exécution de notre programme conjoint du Gouvernement aux fins de rencontrer les attentes de nos compatriotes. ».