Par CAS-INFO

Souvent avare de commentaires sur les polémiques politiciennes, Évariste Boshab est sorti de son silence jeudi. Objectif, démentir formellement les propos relayés sur les réseaux sociaux l’impliquant dans un supposé soutien financier accordé à l’Évêque Mukuna.

«J’ai connu l’Évêque Mukuna avant qu’il ne soit Évêque et bien avant que je ne fasse mon entrée en politique. Il a ses convictions politiques que je ne partage pas. Mais ce n’est pas pour autant une raison de porter des fausses accusations sur sa personne. Contrairement à l’opinion entretenue dans les réseaux sociaux, je ne lui ai jamais remis de l’argent pour soutenir son équipe. Telle est la vérité, le reste relève du fantasme», a écrit l’ancien président de l’Assemblée nationale sur Twitter.

Cette sortie a de quoi faire mal au propre camp même de M. Boshab notamment au stratège de la communication de l’ancien Chef de l’État, Jean Marie Kasamba. Dans un débat télévisé avec l’Évêque Mukuna, justement, quelques heures plus tôt, le journaliste avait évoqué sans donner un montant, une somme d’argent qu’Évariste Boshab aurait remis au Pasteur pour soutenir le FC Renaissance, un club de football de la capitale dirigé par le responsable évangélique. Allégations désormais démenties.

Le Pasteur Mukuna est l’homme qui monte à Kinshasa dans la contestation de l’ancien système de Joseph Kabila. Il est à la tête d’un mouvement dénommé «Éveil patriotique» et prône l’idée des poursuites judiciaires contre l’ancien président. Dans ses apparitions télévisées toujours savoureuses, l’Évêque ne rate jamais sa cible, coupable selon lui d’«avoir détruit le pays après 18 ans de règne ».