Par CAS-INFO

La situation est toujours imprévisible à l’université de Kinshasa où des violentes échauffourées ont opposé lundi, les étudiants aux forces de l’ordre.

Selon le patron de la police ville de Kinshasa, au moins 4 de ses éléments ont été grièvement blessés lors de ces manifestations.

Les étudiants opposés à la hausse des frais académiques ont entamé un mouvement de protestation depuis hier dimanche dans la soirée sur le campus de l’université. Selon des témoins, des barricades ont été érigées et des pneus brûlés. Les choses ont dégénéré après l’intervention policière.

Les manifestants qui ont opposé une résistance ont brûlé notamment une des salles du bâtiment administratif et saccagé les meubles qui s’y trouvaient.

La police a faut usage des gaz lacrymogènes pour les disperser. Aucun bilan n’est encore disponible du côté des manifestants mais une source présente sur le campus évoque des blessés.

L’intervention policière sur ce site a été condamné par le ministre de la jeunesse.
« L’usage de la force sur le site de l’Université de Kinshasa par la police est inacceptable », a déploré Billy Kambale.