Par CAS-INFO

Les FARDC ont annoncé ce mardi 14 janvier, la redition de 63 miliciens Maï-Maï Nyatura, actifs dans la province du Nord-Kivu.

« Le major G. Ndjike Kaiko, porte-parole des opérations Sukola 2, Nord-Kivu, annonce que dans la soirée du lundi 13 janvier, 63 éléments Maï-Maï Nyatura se sont rendus aux FARDC. Il s’agit de miliciens issus des Nyatura Kikingi actifs en groupement Nyamaboko », a annoncé l’armée sur son compte Twitter.

Selon la même source, ces miliciens qui se sont rendus avec 13 fusils de type AK47 et 1 RPG, se sont livrés eux-mêmes au commandement militaire du 341ème régiment de Kikoma, village du secteur Katoyi, groupement Nyamaboko.

Cette reddition massive intervient alors que l’armée mène des opérations de grande envergure contre les groupes armés qui écument la partie orientale du pays. La semaine dernière, les FARDC qui ont le vent en poupe ont reconquis Madina, importante base  militaire sous contrôle des ADF depuis 20 ans. Une victoire saluée par le président Tshisekedi qui a réaffirmé sa détermination de tout faire pour ramener la paix dans les régions encore instables.