Par Siméon Isako

Lors de sa brève allocution devant ses sympathisants venus l’écouter à l’occasion de son retour de sa tournée à l’étranger, Martin Fayulu, coordonateur de la dynamique pour la vérité des urnes ( DVU) a annoncé qu’il s’adressera à la nation congolaise le 30 décembre en qualité de « président élu ».

Cependant, le candidat malheureux à la présidentielle de 2018 a réitéré sa désolation du fait que « sa victoire » électorale a été « volée » selon lui par Joseph Kabila de connivence avec l’actuel chef de l’État, Félix Tshisekedi.

Accueilli par plusieurs centaines de ses sympathisants, Martin Fayulu a appelé les militaires et policiers à dénoncer tout infiltré au sein de l’armée.