Par CAS-INFO

Après le tollé suscité par les annonces du comité organisateur, la suite à réserver à la fête du 24 janvier prochain était suspendue aux lèvres du gouvernement dont les membres étaient en conseil des ministres présidé hier vendredi par Félix Tshisekedi.

Comme annoncé par CAS-INFO dans la matinée, le gouvernement a réévalué plusieurs dispositions prises par le comité organisateur de cette fête.

L’exécutif central n’a pas cédé à la pression de ceux qui appelaient à l’annulation de cette célébration, néanmoins, le conseil des ministres a opté pour un 24 janvier moins tapageur mais avec plus d’actions sociales et humanitaires dans les régions touchées par des catastrophes naturelles.

Aussi, le budget de départ retenu par le comité Kabanda a été sensiblement revu à la baisse, selon un ministre contacté par CAS-INFO. Notre source qui évoque un budget réduit et réaliste s’est réservée de dévoiler le montant adopté par le conseil des ministres.

Signalons que le budget prévu et annoncé jeudi par le comité organisateur était de 6 millions de dollars. Des chiffres qui ont suscité un torrent de réactions dans l’opinion. Certains politiques et militants de la société civile avaient qualifié ces prévisions de « dépenses inutiles ».

Pour rappel, le 24 janvier 2020 manquera une année depuis l’arrivée au pouvoir de Félix Tshisekedi. Pour immortaliser ce l’an 1, le gouvernement a prévu aussi de construire un monument dit de la « démocratie et activités culturelles » et d’imprimer un billet de 10.000 FC non transactionnel à l’effigie de Joseph Kabila et Félix Tshisekedi.