Par CAS-INFO

Le Front Commun pour le Congo (FCC) ne s’inscrit pas dans la logique de rompre son accord de gouvernement avec la coalition formée avec le Cap pour le Changement (CACH) de Félix Tshisekedi.

Le coordonnateur de la famille politique de de Joseph Kabila l’a déclaré ce lundi à la presse alors que la coalition est secouée par des discordances en permanence.

« Nous savons pourquoi nous nous sommes engagés(…), ce qui est au centre de la coalition pour nous, c’est le pays », a indiqué Néhémie Mwilanya.

Le coordonnateur du FCC affirme que sa famille politique a fait le choix de la primauté de cette alliance et travaille pour sa consolidation.

« Ceux qui voient leurs personnes, ça c’est leur responsabilité. Ceux qui pensent qu’ils peuvent utiliser la désinformation, la haine tribale, c’est l’heure choix. Nous faisons le choix de la primauté de cette coalition, de sa consolidation parce que nous nous sommes engagés pour la stabilité du pays », a-t-il dénoncé.

Selon Néhémie Mwilanya, en cas de rupture, le FCC sera le dernier à quitter la coalition. Il a rappelé l’appel de Joseph Kabila adressé sociétaires du FCC ce même lundi dans sa ferme privée de Kingakati. Pour l’ancien président de la République, préserver l’alliance avec CACH est un impératif car a-t-il soutenu, il y va de l’intérêt du pays.