Par CAS-INFO

Ce qui n’était qu’un projet commence à prendre corps. Ce jeudi 19 décembre à Kinshasa, le gouvernement a donné le go des activités commémoratives du premier anniversaire de la passation civilisée du flambeau entre Joseph Kabila et son successeur, Félix Tshisekedi.

« Le désir de Félix Tshisekedi et du gouvernement est que ce qui s’est passé le 24 janvier, soit un symbole puissant qui porte, un modèle qui instruit les générations présentes et futures », a déclaré le ministre près le président de la République lors de la cérémonie de lancement de cette campagne devant des officiels et la presse.

André Kabanda Kana qui a proposé au gouvernement pour que le 24 janvier, soit institué « journée de l’alternance » estime que le congolais, souvent caricaturé, a le « devoir d’intégrer sa propre histoire, d’en magnifier les hauts faits et d’en proposer fièrement le modèle en Afrique et au monde ».

Un an après cette présidentielle remportée par celui qui était considéré comme opposant farouche au régime de Joseph Kabila, le ministre Kabanda ne cache pas sa satisfaction pour célébrer cette grande première expérience au pays.

« A quoi pourrait-il servir de bouder ce plaisir », s’est interrogé le ministre près le président de la République.

Plusieurs activités seront organisées pour marquer cette date d’une pierre blanche. Le comité d’organisation mis en place ce jeudi va s’y atteler.

Élu à la tête du pays au terme d’un processus électoral très serré, Félix Tshisekedi, a été investi le 24 janvier 2019 président de la République, après avoir prêté serment devant la cour constitutionnelle.
Le fils d’Étienne Tshisekedi, celui-ci même qui aura combattu Mobutu et les Kabila, réalise le rêve des pères fondateurs de l’UDPS, près de 40 ans après.