Par Siméon Isako

Dans une question écrite adressée à la ministre d’État en charge des affaires étrangères, la sénatrice Francine Muyumba, reclame l’annulation des décisions limogeant deux ambassadeurs congolais à l’ONU et au Japon.

« Cette décision peut avoir des conséquences si elle n’est pas rapportée par la même ministre, ou annulée par le président de la République, Chef de l’État, garant du bon fonctionnement des institutions et de la constitution », a fait savoir Francine Muyumba, présidente de la Commission Relations extérieures du Sénat .

Dans sa correspondance, l’élu de Lubumbashi qui attend des explications de la part de la patronne de la diplomatie congolaise accuse cette dernière d’avoir outrepassé ses prérogatives.
Ancienne présidente de l’union panafricaine de la jeunesse, Francine Muyumba persiste et signe, Marie Ntumba Nzenza « n’a pas des compétences pour prendre une telle décision ainsi grave car elle menace la stabilité des familles et de la République ».

Selon elle, « dans ce domaine comme bien dans tant autres domaines publics, les compétences sont d’attribution ».

Pour rappel, la ministre des affaires étrangères a rappelé fin novembre, les ambassadeurs de la RDC à l’ONU et au Japon.

Selon nos informations, Ignace Agata, diplomate congolais accrédité à l’ONU a été limogé pour avoir voté une résolution en faveur de la Chine et contre la position soutenue par les USA.