Par Siméon Isako

Sauf changement des dernières minutes, le Conseil de sécurité des Nations-Unies renouvellera le mandat de la Monusco, ce jeudi 19 décembre à New York.

La Représentante spéciale du Secrétaire général de l’ONU en République démocratique du Congo et Cheffe de la MONUSCO, Leila Zerrougui, séjourne depuis quelques jours à New-York pour la circonstance.

Ce renouvellement se fait avec la bénédiction du chef de l’État congolais, Félix Tshisekedi qui estime que la Monusco qui « n’a pas vocation à rester indéfiniment en République démocratique du Congo a été d’un précieux apport dans l’effort pour la pacification de la RDC, depuis bientôt 20 ans ».

Alors que la situation sécuritaire s’est beaucoup détériorée dans l’Est, Félix Tshisekedi appelle à l’adaptation de la force de l’ONU.

«J’ai dit au secrétaire général de l’ONU notre sentiment de gratitude et notre volonté de procéder graduellement à un redéploiement des effectifs concerté, organisé et structuré de la Monusco. Une évaluation sera faite chaque année pour aboutir au transfert des responsabilités de la Monusco vers les FARDC », avait déclaré Félix Tshisekedi vendredi dernier devant le congrès.

Une position soutenue par Lamuka, la principale plateforme de l’opposition qui souhaite aussi que cette mission renforce son efficacité sur terrain.

Quant au FCC de Joseph Kabila, le départ progressif des troupes de la Monusco est une nécessité.