Par Siméon Isako

La situation est toujours tendue à Beni où plusieurs habitants manifestent depuis le matin contre la résurgence de l’insécurité dans la région.

Les manifestants qui ont incendié la mairie de Beni ont également tenté de saccager la base militaire de la Monusco, la force onusienne qu’ils accusent d’inefficacité.

Déployés pour rétablir l’ordre public et sécuriser les installations de la Monusco dont une partie a été incendiée, les éléments de la police ont tiré en l’air pour disperser les manifestants. Deux personnes ont été touchées par balles et sont décédées sur place.

La première victime s’appellerait Gerlos, un charpentier et chauffeur de taxi bien connu dans la ville. L’identité de la deuxième personne tuée n’est pas encore connue.

Ces manifestations font suite au nouveau carnage perpétré dans la nuit de dimanche à lundi par des présumés ADF qui ont tué 7 civils.