Par Siméon Isako

À Kinshasa, l’heure semble bien à l’évaluation des actions menées depuis la dernière présidentielle de décembre 2018.

Alors que le FCC de Joseph Kabila entame ce mardi à Kisantu (Kongo-Central), sa première retraite politique, le Cap pour le Changement (CACH), plateforme qui a porté Félix Tshisekedi au pouvoir réunit pour sa part tous ses lieutenants depuis ce lundi dans la capitale pour une autre réunion d’ auto – évaluation.

D’après une source proche du Secrétaire Général de l’UNC, deuxième parti du CACH, assises dont la durée n’est pas connue tourneront autour de la situation politique de l’heure et la nécessité de structuration de l’alliance Tshisekediste.

Absents, Félix Tshisekedi et Vital Kamerhe sont représentés par Jean Marc kabund, coordonateur du CACH et président intérimaire de l’Udps ainsi que Jean Baudouin Mayo, secrétaire général de l’UNC prennent part à ces assises.

Ces travaux de Kinshasa permettront à la plateforme présidentielle d’évaluer sa marche, structurer les choses et probablement prendre une position commune au sujet du climat de méfiance qui mine la santé de la coalition avec les alliés Kabilistes du FCC.