Par Siméon Isako

Reunis en assemblée générale ce weekend à Kinshasa, les médecins du secteur public non alignés à la prime de risque ont évalué la situation socioprofessionnelle qui est la leur et ont invité l’État congolais à les rétablir dans leur droit.

« Nous demandons au gouvernement Sylvestre Ilunga Ilunkamba de revoir la situation des médecins du secteur public non alignés à la prime de risque afin d’être rétablis dans nos droits. La plupart d’entre nous, ne bénéficient ni de prime, moins encore du salaire de l’État. Comment allons-nous vivre avec nos familles? », a déclaré le docteur Jean-Claude Gibemba, porte parole de ces médecins.

Selon lui, 769 seulement sur environ 8000 préstataires de santé du secteur public, bénéficient de la prime auprès du gouvernement congolais et le reste travail de façon bénévole.

Ainsi, ils disent attendre la concrétisation de la promesse du chef de l’État, celle d’aligner tous les médecins pour recevoir la prime de risque.