Une marche des chrétiens catholiques réprimées en décembre 2017 à Kinshasa. Photo Reuters.