Félix Tshisekedi lors de son arrivée à Washington en octobre dernier.