Par CAS-INFO

Le secrétaire général du parti présidentiel s’en est pris au comité catholique de coordination, à l’origine de la marche anti – corruption, prévue le 19 octobre sur toute l’étendue du pays.

Selon Augustin Kabuya, du haut de ses 38 ans d’expériences dans l’opposition, l’UDPS est bien préparée pour affronter ces situations.

« Ils ne réussiront rien parce que ce sont des gens que nous avons fabriqué », a déclaré Augustin Kabuya au cours d’une matinée politique organisée mercredi au siège de son parti.

Le secrétaire général de l’Udps demande aux prêtres ne pas se « mêler » de cette affaire.

Après un temps de silence, le CLC, structure catholique à l’origine des manifestations meurtrières contre Kabila entre fin 2017 et début 2018 a lancé un nouvel appel à manifester le 19 octobre prochain contre la corruption, l’impunité et l’inefficacité de la justice.

« L’UDPS ne va pas se laisser faire », a menacé Augustin Kabuya. Et d’ajouter « Je suis resté en dehors du gouvernement pour faire face à de telles provocations ».

Le patron du parti au pouvoir rappelle que les chrétiens doivent en partie à l’UDPS, les succès de leurs dernières marches organisées il y a deux ans. Le parti de la 11ème rue qui ne sera pas présent dans les rues le samedi 19 octobre, prédit l’échec de l’initiative du CLC.

Notez que l’opposition a appelé ses sympathisants à se joindre aux laïcs catholiques pour exiger la restitution de l’argent de la décote pétrolière.

« Peuple congolais, nous vous invitons tous à participer à la marche du CLC du 19 octobre contre la corruption dans notre pays. Réclamons la restitution des 15 millions de dollars du trésor public dérobés par des inciviques », avait tweeté, Martin Fayulu, principal opposant à Félix Tshisekedi.