Par CAS-INFO

Ancien candidat à la présidentielle de décembre 2018, Seth Kikuni a pris la défense de Martin Fayulu que Félix Tshisekedi n’a pas ménagé dans sa sortie médiatique dimanche sur TV5.

« Il y a certains malins qui se disent opposants ou qui ont prétendu avoir remporté les élections qui ont agité la côte tribale. Ils ont joué sur ça, ils ont poussé certains Congolais à en attaquer d’autres jusqu’à en tuer », avait-il déclaré.

Une prétention de bienfaisance selon Seth Kikuni qui rappelle à Félix Tshisekedi, son passé tendu avec Joseph Kabila.

« J’ai vu dans la réponse du président par rapport à Fayulu (et l’opposition) une prétention de bienfaisance. Que n’a -t-il lui-même pas dit sur Kabila qu’il considerait comme le plus grand dictateur entre 2011 et 2017 », s’interroge l’homme d’affaires sur son compte Twitter. Selon lui, la liberté d’expression n’est pas une faveur

Interrogé sur la vérité des urnes défendue par Martin Fayulu, Félix Tshisekedi avait demandé à son challenger d’apporter les preuves de sa victoire.

Candidat malheureux, Martin Fayulu a toujours accusé Félix Tshisekedi d’être un président nommé par son prédécesseur et non élu par le peuple. Des allégations que Félix Tshisekedi et son camp ont toujours rejeté.