Par CAS-INFO

Oly Ilunga vient de passer sa première nuit en détention. La police judiciaire s’apprête à livrer lundi, l’ancien ministre de la santé au parquet général près la cour de cassation.

Interpellé samedi alors qu’il tentait de quitter clandestinement le pays via le Kongo – Central pour se rendre à Brazzaville selon la police, Oly Ilunga a été soumis à un interrogatoire musclé. Il doit en effet justifier une bagatelle somme de 4, 3 millions de dollars alloués par le gouvernement à la campagne de riposte contre Ebola.

« Au moment de la remise et reprise, l’entièreté des 2,4 millions de dollars américains, mis à la disposition du cabinet du ministre en 11 mois par le biais du comptable public habilité avaient été dument justifiés auprès de l’Inspection générale des finances qui effectuait des audits réguliers sur la gestion des fonds publics alloués à la riposte contre Ebola », explique sa défense.

Les avocats de l’ ex – ministre ne comprennent pourquoi leur client devrait il justifier de fonds décaissés après sa démission de son poste. Aussi, ses avocats affirment qu’il n’a jamais tenté de quitter le pays pour se soustraire à la justice.

Cependant, Dr. Ilunga n’entend pas se laisser faire, l’ancien médecin de Étienne Tshisekedi promet d’user de tous les canaux pour défendre so honneur.

Plusieurs fois convoqué à la police judiciaire pour être entendu dans cette affaire, Oly Ilunga était interdit de quitter le pays en attendant la fin des enquêtes.

Pour rappel, l’ex – ministre de la santé publique sous les gouvernements Badibanga et Tshibala, avait démissionné fin juillet, mécontent de sa mise à l’écart dans la nouvelle équipe de riposte de la maladie placée sous la coordination de Félix Tshisekedi. Sous son mandat, Ebola avait franchi Le Cap de 2.000 morts en une année.