Par Jean Pierre K

Dans son allocution diffusée ce dimanche soir sur la RTNC, le président de la République est également revenu sur la présidentielle de 2018.

« Lorsque je suis arrivé au pouvoir, le pays était dans une situation crise », reconnait-il.  Une crise provoquée selon lui, par la longue période d’instabilité politique et d’incertitude.

« L’élection présidentielle qui a consacré notre victoire continue à susciter beaucoup d’espoir partout dans notre pays et même delà nous frontières », a dit Félix Tshisekedi.

Près de huit mois après son arrivée au pouvoir, le Chef de l’État avoue que les défis sont immenses  » mais il n’est pas impossible d’y remédier », dit – il.

« Le jour de mon investiture, je vous ai bien entendu me rappeler, Félix, papa alobaki, le peuple d’abord [Félix, papa avait dit, priorités au peuple] » s’est-il souvenu.

Pour relever tous ces défis, Félix Tshisekedi appelle à l’unité et à la cohésion nationale.

« Je rêve d’un Congo meilleur, un Congo où tous les enfants ont droit à l’éducation, la santé, un Congo débarrassé de la haine et de tribalisme, un Congo où il n’y a pas de guerre », a exhorté le président de la République