Par CAS-INFO

La président de la république apporte son soutien à l’enquête sur l’affaire des 15 millions de dollars disparus, qui éclabousse son propre directeur de cabinet, Vital Kamerhe. Félix Tshisekedi a reçu dimanche l’inspecteur chef de l’Inspection générale des finances M. Batubenga que des médias disaient se sentir menacé ces derniers jours.

« Il a longuement échangé avec le président de la république. Soucieux de la sécurité d’un haut fonctionnaire de l’État, Félix Tshisekedi l’a entendu et rassuré et encouragé », a déclaré sur twitter le Porte-parole du Chef de l’État, Kasongo Mwema.

Lire aussi : Affaire 15 millions de dollars: Félix Tshisekedi n’exclurait pas de lâcher Vital Kamerhe, « si son implication était avérée »

Comme CAS-INFO le révélait samedi, le Chef de l’État suit de très près ce dossier dont l’enquête est en cours. « L’Inspection général des finances ayant transmis le dossier à la Justice, le président de la république ne peut plus s’exprimer là-dessus », indiquait dans un autre tweet Kasongo Mwema tout en assurant que le silence de Félix Tshisekedi depuis l’éclatement de cette affaire n’était pas un silence gêné, « plutôt le respect d’un principe démocratique (de séparation des pouvoir, Ndlr) », a-t-il ajouté.

En effet, après plusieurs jours de silence, la présidence de la république prend les choses en main dans cette encombrante affaire.