Par Jean Pierre K

L’UDPS et l’UNC, deux principaux partis de la coalition Cap pour le Changement (CACH), ont entamé des discussions en vue de la désignation de leurs représentants au sein du futur gouvernement, confie à CAS-INFO Gabin Lulendo, porte-parole adjoint de l’UNC. Selon lui, tout se passe bien « sans couacs ».

« Il ne faut même pas s’attendre à ce qu’il y ait des problèmes. UDPS et UNC sont deux partenaires qui sont en symbiose. Il n’y a aucune difficulté au stade actuel », assure Gabin Lulendo démentant ainsi les rumeurs d’un quelconque malaise au sein de la coalition.

Au sujet de 11 postes ministériels sur les 23 revenant à CACH, que réclamerait Vital Kamerhe, là encore, il dement:

« Une pareille proposition n’a jamais été faite par l’UNC. Il ne faut pas se fier à la radio trottoir ».

Au moment où certains alliés de l’UDPS se disent abandonnés et écartés de toutes les négociations sur la formation du gouvernement, le porte-parole adjoint de l’UNC rassure que les discussions entre UDPS et UNC tiennent compte des alliés. Mais dans quelle proportion ? M.Lulendo préfère attendre la fin des pourparlers.