Par CAS-INFO

Le chemin qui mène vers le nouveau gouvernement reste toujours parsemé d’embuches. Le Premier ministre l’apprend chaque un peu plus. Sylvestre Ilunga a rencontré le Chef de l’État samedi à la Cité de l’Union africaine mais n’a pu convaincre Félix Tshisekedi de valider la proposition de son cabinet.

« J’ai présenté au président la mouture du gouvernement. Il a aimé le travail et souhaité qu’il ait deux réglages », a déclaré le futur nouveau locataire de la rue du roi Baudouin.

Deux réglages donc, et pas des grandes difficultés. La mouture du gouvernement présentée samedi souffre simplement de l’absence de l’équilibre provincial. Alors que certaines provinces ne seraient pas convenablement représentées.

Arrivé au pouvoir sur un héritage politique caractérisée par la promesse de donner priorité au peuple, Félix Tshisekedi veut donner la voix à tous les Congolais des 26 provinces que compte désormais le pays au sein du fur exécutif. Un véritable casse-tête pour le future chef du gouvernement.

Le second réglage à faire va dans le même sens. Il concerne les personnes vivant avec handicap, l’autre couche de la population chère au président de la république. Des enjeux touchant à la solidarité nationale mais qui suscitent le moins de querelles politiques. Comme cela a été le cas ces dernières semaines avec la guerre de quotas et de chefs au sein du FCC. Preuve que le bout du tunnel semble cette fois approcher.

Le Premier ministre a un nouveau rendez-vous ce dimanche avec le Chef de l’État et avec une copie revue et corrigée. Et possiblement la fumée blanche, dans la foulée.