Par Siméon ISAKO

Très attendu par l’ensemble des congolais et la communauté internationale, le premier gouvernement de Tshisekedi tarde à tomber.

À la base, le non respect de certains critères de sélection des candidats ministrables.

Selon RFI, captée le matin du Jeudi 15 Août à Kinshasa, la liste qui pose plus problème est celle du Front commun pour le Congo (FCC), plateforme de l’ancien chef de l’État.
D’apres les sources proches du premier ministre citées par RFI, la liste FCC contient les noms qui posent problème et dérangeraient l’opinion. Il s’agit de noms des personnalités sous le coup des sanctions de l’Union Européenne et des USA, assure-t-on dans dans l’entourage du premier ministre.

Ainsi les pro Kabila, appellent Sylvestre Ilunga Ilunkamba à ne pas tenir compte des sanctions internationales car elles n’ont pas un caractère de condamnation judiciaire ferme.

Les FCC et CACH revoient leurs listes ce jeudi et les remettront au premier ministre en urgence de sorte qu’elle parviennent au chef de l’État avant son départ pour Dar-es-salem.

Pour rappel, Evariste Boshab, Emmanuel Shadari, Kalev Mutond, Amisi Kumba, Norbert Basengezi, Corneille Nangaa, John Numbi et autres sont sous le coup des sanctions de l’ UE pour les uns, et des USA pour d’autres.